Herboriste en herbes
Se soigner au naturelLes bonnes pratiques de fabrication des cosmétiques maison

Les bonnes pratiques de fabrication des cosmétiques maison

À lire avant toute préparation de fabrication des cosmétiques maison

Lorsqu’on se décide à se lancer dans la fabrication de nos propres produits, on doit être rigoureux et suivre certaines règles. Bien sûr, on adore s’improviser chimiste et faire fondre des ingrédients, créer des émulsions, parfumer et colorer nos produits… Mais on doit être un fabricant averti! Certaines matières premières (ingrédients) peuvent être dangereuses pour la santé, même si elles sont tout à fait inoffensives une fois incorporées dans une recette, avec d’autres ingrédients. C’est le cas par exemple de la soude caustique, ingrédient essentiel dans la fabrication de savon.

Avant de vous lancer dans la confection de vos produits cosmétiques, voici quelques avertissements :

Également certains ingrédients peuvent être allergisants : faites toujours un test préalable d’application de votre préparation dans le pli du coude sur environ 1 cm’ pendant 48H minimum pour vérifier qu’aucune réaction (picotement, rougeur, gêne respiratoire,…) n’apparaît avant d’utiliser votre préparation.

Tous les produits cosmétiques contenant une phase aqueuse (eau, hydrolat) sont très sensibles aux pollutions microbiologiques.

Il est donc indispensable de respecter une hygiène parfaite dans la confection des crèmes “maison” :

  1. Désinfectez les ustensiles et contenants allant être utilisés. Les ustensiles et contenants résistants à la chaleur tels que les flacons de verre et les matériaux en inox et aluminium, doivent être immergés une dizaine de minutes dans une casserole d’eau bouillante, puis sortis avec précaution à l’aide d’un ustensile propre comme une pince à glaçons, à salade ou une fourchette, et enfin séchés à l’air libre sur un linge propre et sec.
  2. Lavez-vous préalablement les mains et portez des gants propres. Une hygiène impeccable constitue un préalable nécessaire avant de se lancer dans la fabrication de cosmétiques maison. En effet, les produits cosmétiques contenant une phaseaqueuse comme l’eau ou l’hydrolat se révèlentparticulièrement sensibles aux pollutions microbiologiques. Ainsi, le tout premier réflexe à adopter est de se laver soigneusement les mains. Si cela est possible, il est recommandé de porter des gants propres pourl’élaboration des cosmétiques maison.
  3. Il est conseillé de porter des lunettes de protection afin d’éviter toute projection dans les yeux.

    Les poudres ayurvédiques, le SCI, ou la soude caustique produisent de fines particules qui se répandent aisément dans l’air et qu’on doit éviter de respirer, c’est pourquoi il est grandement recommandé de porter un masque et des lunettes pour les manipuler. Une fois intégrés aux autres ingrédients, ils ne se répandront plus dans l’air.

  4. Evitez les contacts de vos mains avec la préparation et préférez des flacons pompes aux pots.
  5. Conservez vos préparations sensibles au frais et utilisez-les rapidement.
  6. Utilisez des “conservateurs naturels” éprouvés comme l’extrait de pépins de pamplemousse (respectez les dosages).
  7. N’hésitez pas à jeter votre préparation à la moindre formation de moisissure ou à la moindre apparition d’odeur désagréable, changement d’aspect…

Des chauffes importantes de certaines matières premières sont parfois nécessaires. Les précautions d’usage doivent être respectées pour éviter brûlures et projections. Il est conseillé de porter des lunettes de protection.

Vos préparations doivent être soigneusement étiquetées, datées et tenues hors de portée des enfants.

Chaque préparation doit être soigneusement étiquetée afin de pouvoir être facilement identifiée pour éviter tout mésusage, mais aussi afin de garantir sa traçabilité. Lors de votre préparation, remplissez un cahier de traçabilité en notant la composition de votre produit et les lots des ingrédients utilisés, ainsi que la date de production.

Respectez les dosages indiqués.

Les recettes de cosmétiques « maison » disponibles sur notre site et dans nos documentationssont des exemples d’illustration de l’utilisation de nos ingrédients ; ces exemples ne sauraient en aucun cas engager notre responsabilité. Elles ne peuvent être utilisées à un but commercial, sauf accord particulier et restrictif.

Conservation

  • Afin de conserver les produits les plus fragiles plus longuement, il est recommandé de les conserver au frais.
  • Pour les préparations cosmétiques contenant de l’eau ou des hydrolats, des conservateurs naturels peuvent être ajoutés afin de les conserver plus longtemps. Ainsi, du DHA (acide docosahéxaéonique) ou de l’extrait de pépins de pamplemousse peuvent être incorporés aux préparations contenant de l’eau ou de l’hydrolat, et de la vitamine E peut l’être aux préparations huileuses, dont les mécanismes sont différents que les préparations aqueuses.
  • Dans le cas où les produits présentent le moindre signe de dégradation ou d’instabilité, comme une odeur désagréable, un quelconque changement d’aspect, de la moisissure ou un déphasage, il faut les jeter.
Les bonnes pratiques de fabrication des cosmétiques maison
Les bonnes pratiques de fabrication des cosmétiques maison

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top

Bienvenue aux herboristes en herbes, unlieu où tous les fleuristes prennent une toute nouvelle dimension de la beauté.

marie-chatard-herboriste-en-herbe
Marie Chatard, Herboriste